Retours sur le Festival de l’Info Locale

Article publié le
#Actualités

La troisième édition du Festival de l’Info Locale, un événement consacré aux médias de proximité, a eu lieu les 23 & 24 septembre 2021 à la Halle 6 Ouest sur l’île de Nantes. L’agence Leksi s’y est infiltrée pour dénicher les actualités et tendances numériques. Nous vous partageons aujourd’hui nos trouvailles et coups de coeur.

Pendant ces deux jours de conférences et d’ateliers, on retrouve de gros acteurs tels que Facebook, Ouest France ou encore France Bleu, mais c’est également l’occasion de mettre en avant de jeunes médias (dont certains qu’on connait déjà bien!) comme Les Autres Possibles, La Topette ou encore La Chaise Pliante. Cette année les principales thématiques tournaient, entre autres, autour de l’engagement des audiences sur les réseaux sociaux, de l’incarnation de son média et de l’innovation numérique. Il y a notamment un sujet qui nous a marqué : le recours à la fiction. 

Innover dans les médias en 2030, un retour d’expérience

Jeudi 23 septembre, Bastien Kerspern, co-fondateur de Design Friction a réalisé une intervention intéressante, quoiqu’un peu déroutante. Il s’est lancé dans un monologue passionnant pour nous expliquer comment son entreprise, Infovatio, une coopérative dédiée à l’innovation de rupture dans les médias fondée en 2022, a mené différentes actions auprès de médias après la crise politique de 2023 à 2030. Il nous a donc présenté 3 projets : 

– Le modèle économique du journal Le Parisien (2023) basé sur des paris en ligne sur l’actualité pour faire face à leur perte de revenu et à leur audience vieillissante (pas de lecteur de moins de 30 ans)


© Design Friction

– La ligne éditoriale de la revue Outre-France (2027) basée sur l’uchronie, un genre littéraire qui réécrit l’histoire, pour faire face au désintérêt pour l’actualité ultramarine.


© Design Friction

– La stratégie de résilience de France Sud (2029) mise en place pour faire face aux crises écologiques et environnementales.


© Design Friction

Déroutant nous vous disions. Convaincue par sa prestation qu’il menait comme une pièce de théâtre, la salle en est même venue à se demander s’il ne s’était pas trompé dans ses chiffres, ou si nous n’étions pas tombés dans une faille temporelle. 

Vous vous en doutez, Bastien Kerspern ne vient pas du futur et l’entreprise Infovatio …n’existe pas. Il fait en fait partie de l’entreprise installée à Nantes et Paris Design Friction, un studio de design fiction qui produit des scénarios spéculatifs et critiques pour les présents à venir. Mais qu’est-ce que le design fiction ? On l’appelle également design spéculatif ou critique, le design fiction consiste à créer des expériences ou univers afin de tester des hypothèses dans un avenir proche ou lointain. Convaincant.

La fiction comme levier d’engagement

Le lendemain, vendredi 24 septembre, nous avons assisté à une intervention moins théâtrale, mais tout aussi intéressante, celle de Jérôme Fihey, storyteller, producteur et réalisateur au sein de la société de production audiovisuelle Le Crabe Fantôme et de l’agence de communication Cyanéa. En dehors du fait qu’elles se situent à Nantes, ces deux entreprises ont pour point commun de produire des contenus en « transmédia storytelling ».

Henry Jenkins, chercheur dans le domaine des nouveaux médias, définit le transmédia storytelling comme « un processus dans lequel les éléments d’une fiction sont dispersés sur diverses plateformes médiatiques dans le but de créer une expérience de divertissement coordonnée et unifiée ». 

Ainsi Jérôme Fihey nous a cité les règles d’or de la fiction :
1. Il faut que les règles du jeu soient claires dès le départ : soit la fiction est évidente, soit il faut la signaler ;
2. l’univers narratif doit coller au média et inversement ; 
3. il faut que l’écriture soit pertinente et qualitative.

En termes d’exemples, il a notamment pu citer son travail de storytelling de territoire pour le Pays de Fontenay, en Vendée où des personnages iconiques de la région ont pris vie comme la fée Mélusine que l’on retrouve désormais sur Instagram.


© Le Crabe Fantôme

Ou encore son travail sur un feuilleton de territoire immersif avec l’entreprise Sémaphore&Co pour la communauté de commune Rochefort Océan (Charente-Maritime) où, suite à un forage dans la vase, les visiteurs découvrent des sons emprisonnés dans le marais.


© Le Crabe Fantôme

Preuve que la fiction est bien présente dans notre actualité, le Lieu unique, lieu culturel bien connu des Nantaises et des Nantais, accueille jusqu’au 6 janvier 2022 Sens-Fiction, une exposition qui enquête justement sur les apports de la fiction dans l’anticipation des usages avec le regard de designers !

On vous recommande, nous on ira.

Dans la même catégorie

#Actualités

4 bonnes raisons de faire appel à une Assistance à la Maîtrise d’Ouvrage

Lire l'article

#Actualités

Leksi s’agrandit !

Lire l'article