Avril 2020. La France entière est confinée pour la première fois pour faire face l’épidémie planétaire de la Covid-19. Greenpeace France souhaite saisir ce moment de doute citoyen pour inciter la jeunesse à questionner ses habitudes en passant d’une abstinence consumériste subie à une abstinence voulue.

***

Mobiliser pour des causes d’utilité publique, c’est sans aucun doute ce qui nous tient le plus à coeur. Alors face à la première vague Covid-19, nous nous sommes immédiatement interrogées sur l’utilité de l’agence Leksi. Au-delà des dons et du respect du confinement, nous souhaitions mettre notre expertise au service de celles et ceux dont l’action était essentielle. Parmi eux, il y a Greenpeace à qui nous avons écrit et qui nous immédiatement répondu par un brief.

La nature mérite mieux qu’un répit

C’est le message que Greenpeace France souhaitait faire passer alors que l’ensemble de la France était confinée et que la nature reprenait progressivement ses droits.

Recommandation 

Tandis que la jeunesse exprime sa nostalgie du monde d’avant et son impatience à quelques jours du déconfinement, nous avons voulu la pousser à s’interroger : le monde d’avant était-il bien normal ? 

“Non au retour à l’anormal”, c’est le slogan que nous avons choisi de développer de façon provocante sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) en l’illustrant de photos et de faits marquants. 

Cibles 

Les jeunes adultes âgés entre 18 et 35 ans vivant de façon indépendante et sans enfant.

Missions 

Recommander à l’équipe communication de Greenpeace France un concept créatif adapté à la cible et à la période. 

Réaliser la conception rédaction et la direction artistique de la campagne 

Ce qui nous rend fières 

D’avoir aidé un acteur incontournable de la lutte contre le réchauffement climatique à faire entendre sa voix au coeur d’une période tristement inédite 

D’avoir participé à la valorisation d’un mouvement citoyen qui a réuni plus de 100 000 signatures

in odio justo tempus Praesent ut diam Donec